Billets de objectifs-biodiversite

Disparition des insectes

Une étude récente met en évidence le déclin dramatique de la biomasse en insectes volants dans les aires naturelles protégées d'Allemagne. En seulement 27 ans, la biomasse annuelle moyenne a diminué de 76%  et jusqu'à 82% lors du pic estival d'après 63 sites étudiés.

Cette étude conforte les déclins déjà connus des papillons et abeilles et suggère que l'ensemble de la communauté des insectes volants a connu un fort déclin au cours des dernières décennies.

En France, une étude dite "syndrome du pare-brise" avait également été menée par l'INRA, dans les Vosges et la région de Fontainebleau, montrant déjà le délcin de ces insectes volants, entre les années 80 et 2000.

L'une des principales causes serait les pratiques d'agricultures intensives, et tout particulièrement l'emploi de pesticides.

Source:

PlosOne : More than 75 percent decline over 27 years in total flying insect biomass in protected areas

Libération: Insectes : 1001 pertes

Le Monde : En trente ans, près de 80% des insectes auraient disparu en Europe

Déclin des populations de vertébrés

Une étude scientifique récente met en évidence l'urgence de la perte de biodiversité mondiale. En effet, même si les extinctions d'espèces peuvent sembler rares, le déclin et l'extinction des populations locales sont avérés par de nombreux suivis à travers le monde.

Cette analyse portant sur 27600 vertébrés terrestres (dont 177 mammifères) montre l'importance du déclin des populations, y compris chez des espèces considérées comme "communes" et peu menacées. Ainsi, les aires de répartition et les tailles de population diminuent pour 32% des espèces étudiées. De plus, 40% des mammifères ont vu leur aire de répartition diminuer de 80% depuis 1900.

Bien que les zones des tropiques soient les plus touchées, au regard du nombre important de populations de mammifères, oiseaux, reptiles et amphibiens en déclin, les populations de vertébrés des régions tempérées montrent un déclin similaire, notamment dû à la perte d'habitats.

Les auteurs de cette étude concluent que cet important épisode de déclin, qualifié de 6ème extinction, aura des conséquences négatives en cascades sur l'ensemble des écosystèmes et sur les services essentiels au maintien des populations humaines.

                      Pourcentage de populations éteintes (Ceballos et al., 2017)

Pourcentage d'extinction des populations de 177 espèces de mammifères (Ceballos et al., 2017)

 

Sources :

PNAS : Biological annihilation via the ongoing sixth mass extinction signaled by vertebrate population losses and declines (Ceballos et al., 2017)

ScienceAdvances : Accelerated modern human-induced species losses : Entering the sixth mass extinction (Ceballos et al., 2015)

Le Monde Planète : La sixième extinction de masse des animaux s'accélère

Emission "le téléphone sonne" de France Inter (invités: Gilles Boeuf, Hubert Reeves).

Amphibiens du lac d'Arlet

L'équipe d'OBIOS a passé 20 jours à étudier les populations d'Amphibiens du lac d'Arlet, dans le Parc National des Pyrénées. Le lac d'Arlet, situé dans la vallée d'Aspe à 2000 m d'altitude, est peu profond et présente des herbiers développés particulièrement favorables aux Amphibiens.

Plusieurs méthodes ont été mises en place afin d'estimer la taille des populations d'Amphibiens présentes : Grenouille rousse, Crapaud épineux, Alyte accoucheur et Triton palmé.

Les données récoltées sont actuellement en cours d'analyse.

               Lac d'Arlet (c) obios   

 

               Têtards de Grenouille rousse (c) obios

Christian Lahondère

En mémoire de Christian Lahondère

                                                                        Christian lahondere

La nature de la Presqu’île d’Arvert vient de perdre un de ses grands défenseurs, Christian LAHONDÈRE nous a quitté le 8 juin 2017. Il fut ce qu’on appelle aujourd’hui un ʺenseignant-chercheurʺ. Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre au lycée de Royan de 1965 à 1993, il a conduit parallèlement ces activités qui ont profité à son enseignement mais aussi bien au-delà, à la communauté scientifique. Reconnu et apprécié dans toute la France et en dehors de nos frontières, comme botaniste, phycologue et phytosiologue, il a longtemps animé la Société Botanique du Centre-Ouest dont il fut l’actif secrétaire. Il a écrit plus de 200 articles et plusieurs ouvrages dont : la vie dans les dunes du Centre-Ouest, flore et faune, en 1980 coécrit avec Guy ESTÈVE et Michel SANDRAS ;  Initiation à la phytosociologie sigmatiste 1997 ; Flore et végétation de quelques marais de Charente-Maritime en 2003 ; Les salicornes sur les côtes françaises en 2004. Christian, grand spécialiste de la flore et des habitats littoraux, a participé à décrire de nouveaux habitats comme l’Ourlet à Cistes à feuilles de sauge et à Garances voyageuses mais aussi à la découverte de nombreuses stations d’espèces végétales menacées et d’une espèce rare et endémique de France qui porte son nom, la Fétuque de Lahondère Festuca lahonderei Kerguélen & Plonka. Au début des années 80, Christian accompagné de Rémy DAUNAS ont participé à l’élaboration des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) de la Charente-Maritime qui ont permis d’identifier et de décrire des secteurs du territoire particulièrement intéressants d’un point de vue écologique et faisant partie intégrante de notre patrimoine naturel régional. En 1995, il coorganise la 23ème session de la Société Botanique du Centre-Ouest en Charente-Maritime.  En 1998, il a rédigé la liste rouge de la Flore menacée en région Poitou-Charentes et a participé au comité d’expert du livre rouge de la flore menacée de France. Plus récemment, il a participé à l’élaboration de Flora Gallica, nouvelle flore de France éditée en 2014. Ces dernières années, il a participé activement à la mise en place de l’inventaire des Algues de l’estran rocheux de l’estuaire de la Gironde réalisé par l’association OBIOS.

Au début des années 1970, Christian contribua avec ses élèves activement à la récolte de signatures pour une pétition lancée par la Fédération Française des Sociétés de Protection de la Nature pour préserver l’intégrité du parc national de la Vanoise, récoltant au final près de 10000 signatures. Dans les années 1970, il s’est farouchement opposé à la construction de la centrale nucléaire de Braud et Saint-Louis. Comme président du Comité de défense des sites et de sauvegarde de la nature à Royan et ses environs, il est efficacement intervenu pour faire avorter un projet immobilier en forêt des Combots d’Ansoine acquise en 1978 par le Conservatoire du littoral. Christian et Guy ESTÈVE ont, dès les années 1970, proposé le classement de la baie de Bonne-Anse, site exceptionnelle pour la biodiversité, en réserve naturelle. Accompagnés par Bernard GIRAUD, disparu il y a peu, ils ont créé et animé l’Observatoire du Littoral mis en place par la Communauté de Communes du Pays Royannais dans les années 1990. Il a été un des moteurs à la création du Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique.

Christian LAHONDÈRE était un homme droit, poussé par le désir de transmettre généreusement sa passion pour la nature. C’était aussi un humaniste impliqué dans l’action menée par les Restos du cœur. Christian nous te remercions pour le chemin que tu as tracé à tous ceux soucieux de sauvegarder notre environnement. Nous ne t’oublierons pas.

 

Par Jean-Marc Thirion

 

Liste des références bibliographiques partielles de Christian Lahondère : http://documentation.cbnsa.fr/opac_css/opac_css/index.php?lvl=author_see&id=4138&page=1&nbr_lignes=167&l_typdoc=a

 

Nspecial24     Nspecial23     Nspecial16     Nspecial04

 
   

Alerte rouge sur le climat

Les dernières données concernant le réchauffement climatique montrent que les modélisations climatiques les plus défavorables deviennent les plus probables, avec notamment une augmentation de la fréquence des évènements climatiques extrêmes.

Quelques articles sur le sujet :

Le Monde Planète "Tous les indicateurs du réchauffement climatique sont au rouge" 09.05.2017

Slate "Le réchauffement va faire se multiplier les évènements climatiques catastrophiques 01.05.2017

Diffenbaugh et al., 2017. Quantifying the influence of global warming on unprecedented extreme climate events