Amphibiens et Reptiles

Nouvelles espèces

Trois nouvelles espèces de vertébrés ont été récemment décrites en France : le Brochet aquitain Esox aquitanicus, la Taupe aquitaine Talpa aquitania et la Couleuvre astréptophore Natrix astreptophora.

Ces découvertes s'appuient principalement sur des données génétiques et concernent des espèces qui occupent le sud-ouest de la France ou les Pyrénées.

Le Brochet aquitain, dont l'aire de répartition est limitée aux bassins de la Charente à l'Adour, se distingue par une robe marbrée, un museau plus court et un nombre plus faible de vertèbres et d'écailles le long de la ligne vertébrale.

                                          Esox aquitanicus copyright MNHN Gael Denys

Sources:

Un brochet en France peut en cacher deux autres - Museum National d'Histoire Naturelle

Talpa aquitania - Bulletin de l'Académie Vétérinaire de France

Natrix astreptophora - Linnean Society of London

Un crapaud dans mon jardin Saint-Georgeais

De février à septembre 2016, le Parc de l’Estuaire, le Conseil départemental de la Charente-Maritime et l’association OBIOS organisent une enquête participative sur la population de Crapauds communs Bufo bufo spinosus à Saint-Georges-de-Didonne.

L’objectif de l’enquête "Un crapaud dans mon jardin Saint-Georgeais" est de mieux connaître les populations de ces hôtes discrets. Les informations recueillies complèteront utilement les études menées lors des opérations de sauvetage de crapauds de la forêt de Suzac et feront l’objet d’une réunion-bilan le 27 octobre.

Si vous souhaitez faire part de vos observations, vous pouvez retirer une fiche au Parc de l'estuaire, à l'office de tourisme de Saint-Georges-de-Didonne ou saisir vos informations en ligne.

          Enquete crapaud

Pour en savoir plus:

Note sur le site de l'Office de tourisme

Fiche enquête en ligne

Tortue de Mon Marais

Le 19 mai a eu lieu une soirée de présentation du livre pédagogique "Tortue de mon marais, entre lentille d'eau et grain de sable" à la salle des fêtes de Saint-Sornin, organisée par l'association OBIOS, l'école de Saint-Sornin et le lycée agricole Georges Desclaude.

presentation tortue de mon marais 19 mai

Les enfants de l'école de Saint-Sornin ont partagé leur expérience du marais de Brouage et de la Cistude d'Europe. Ils ont pu transmettre leur livre aux enfants des écoles de la Gripperie-Saint-Symphorien et Nieulle-sur-Seudre qui étaient présents. Nous remercions la mairie de Saint-Sornin de nous avoir accueilli pour cette soirée.

 

Le 30 mai, les petits ambassadeurs du marais de Brouage de l'école de Saint-Sornin iront à la rencontre d'autres enfants dans les écoles de Saint-Just-Luzac, Marennes, Hiers-Brouage et Saint-Agnant afin de leur transmettre le livre "Tortue de mon marais, entre lentille d'eau et grain de sable".

 

Journee des petits ambassadeurs du marais 30 mai (OBIOS)

 

En savoir plus sur le projet pédagogique Tortue de mon marais.

 

Des microprédateurs au secours des Amphibiens

De récentes études ont montré que le champignon Batrachochytrium dendrobatidis, affectant les Amphibiens, verrait son impact atténué en présence de petits prédateurs vivant dans les eaux douces. Ces microprédateurs consommeraient les zoospores de ce champignon, présentes dans les eaux libres, réduisant ainsi la pression d'infection sur les Amphibiens.

Ainsi, la répartition de la chytridiomycose serait en partie expliquée par la présence ou l'absence de ces microprédateurs. Les habitats simplifiés, soumis à des pressions anthropiques et environnementales, ne comporteraient pas de communauté de microprédateurs diversifiée et abondante et seraient donc plus susceptibles de présenter des taux d'infections élevés responsables d'effondrement de populations d'Amphibiens.

Lac pyrénéen où des échantillons d'eau ont été prélevés pour rechercher le Batrachochytrium dendrobatidis (photo Dirk S. Schmeller/UFZ).

Sources :

Article scientifique Schmeller et al., 2014

Communiqué de presse du Helmholtz center for environmental research - UFZ

Communiqué de presse en français (Site AlphaGalileo)

Billet sur le même thème :

Nouvelle menace sur les amphibiens

Une nouvelle espèce de Reptile pour la France

Une nouvelle espèce de Reptile a été reconnue pour la France : l'Orvet de Vérone Anguis veronensis.  Elle a été déterminée récemment grâce à des études génétiques sur les orvets d'Italie. L'Orvet de Vérone est réparti dans la péninsule italienne, jusqu'au sud des Alpes et au sud-est de la France. Il est notamment présent dans le Mercantour où il peut remonter jusqu'à 1500 mètres d'altitude.

Carte des Orvets (Gvozdik et al., 2013)

Origines et espèces des Orvets étudiés (Gvozdik et al., 2013).

Article scientifique:

An ancient lineage of slow sorms, genus Anguis (Squamata : Anguidae), survived in the Italian Peninsula.