changement climatique

Montée des eaux

Un article paru récemment dans la revue Nature présente une analyse de la montée des eaux marines liée au réchauffement climatique. Les auteurs mettent en évidence une hausse de la montée des eaux actuelle (3mm par an entre 1991 et 2010) plus importante que celle qui avait été prévue, et qui devrait se poursuivre. Ainsi, le scénario du GIEC prévoyant une élevation de 28 à 98 cm au cours de ce siècle pourrait encore être revu à la hausse.

Ce scénario entraînerait d'importantes migrations climatiques avec une modifiation des paysages, notamment sur les îles de Ré et d'Oléron et dans les marais comme le marais Poitevin. Une carte dynamique permet d'avoir un aperçu de notre territoire si le niveau de la mer augmentait de 1 mètre.

Carte elevation 1 metre niveau mer

Sources:

Article de la revue Nature

France 3 Poitou-Charentes

Le bassin d'Arcachon et l'île de Ré seront bientôt sous l'eau

Nouveau rapport sur le changement climatique

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a rendu les conclusions de son 5ème rapport d'évaluation qui est le plus complet et le plus sûr réalisé à ce jour.

Il confirme l'influence de l'homme sur le système climatique de notre planète, avec de nombreux changements déjà observés sur l'ensemble des continents et des océans : réchauffement de l'atmosphère et des océans ; diminution de la quantité de glace et de neige ; élèvation du niveau de la mer...

D'après le GIEC, l'adaptation des populations et la réduction des émissions de gaz à effet de serre sont indispensables et nécessitent des décisions politiques rapides afin d'éviter le risque d'une évolution irréversible.

Source : Communiqué de presse du GIEC (2 novembre 2014)

Plus d'infos :

S'informer sur le réchauffement climatique et son impact sur les Amphibiens et Reptiles

Le climat change

Fonte des glaces du Grand Nord

L'année 2012 a été marquée par une fonte record de la banquise arctique, s'approchant ainsi de la superficie des glaces de mer de l'hémisphère nord la plus faible jamais enregistrée.

Evolution de la fonte de la banquise arctique en 2012, comparé à 2007 et à la moyenne entre 1979 et 2000 (NSIDC).

Ainsi, les observations par satellite et les mesures d'épaisseur de glace réalisées par des scientifiques ont montrées que la banquise a fondu plus tôt, avec plus d'ampleur et à des altitudes habituellement épargnées par le dégel. Certains scientifiques estiment qu'un effondrement de la banquise arctique pourrait survenir en 2015 ou 2016, car la glace fond plus en été qu'elle ne peut se reconstituer en hiver. De plus, une étude récente a montré que la fonte des glaces du Groenland, sous certaines conditions, pourrait être irréversible.

Ces observations sont un signe inquiétant du changement climatique. L'Organisation Météorologique Mondiale (agence de l'ONU) a mentionné que 2012 est la 9ème année la plus chaude enregistrée depuis 1850, et que malgré la variabilité naturelle du climat, les phénomènes météorologiques résultent de plus en plus du changement climatique.

La fonte des glaces de l'Arctique serait une catastrophe mondiale qui entrainerait une modification des courants océaniques et atmosphériques ainsi qu'un relargage de substances polluantes dans l'atmosphère qui affecteraient profondément le climat mondial. D'autre part, la fonte des glaces du Groenland pourrait contribuer à une élévation importante du niveau de la mer.

 

En juillet 2012, la calotte glaciaire du Groenland présentait des signes de fonte de sa superficie (AP/John Mcconnico).

Source: le Monde Planète
Les glaces du Groenland plus sensibles au réchauffement que prévu
Fonte record des glaces dans l'Arctique et au Groenland
La banquise arctique pourrait complètement disparaître d'ici à quatre ans
L'OMM alarmée par la fonte record des glaces de l'Arctique en 2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site